« Dem Ak Xabaar » – Partir et raconter

Dem ak xabaar (2)

Mahmoud Traoré et Bruno le Dantec avec Sonia Retamero, « Dem Ak Xabaar », Partir et raconter – Récit d’un clandestin africain en route vers l’Europe, éditions Lignes, 2012.

Ce récit relate le périple de trois années effectué par Mahmoud Traoré entre Dakar (Sénégal) et l’enclave espagnole de Ceuta, où il participa à l’assaut collectif de la « barrière de sécurité », le 29 septembre 2005, et réussit à la franchir après plusieurs tentatives avortées. Loin des poncifs sur les immigrés clandestins, répétés ad nauseam par les responsables politiques européens, on découvre ici la réalité complexe d’une organisation continentale du « passage », où tous les candidats à l’émigration ne sont pas des anges, ni tous les passeurs, des profiteurs dénués de scrupules.

L’ouvrage sur le site de l’éditeur

Entretien avec Bruno le Dantec sur Radio Grenouille :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À propos de la carte

Dem ak xabaar (1)

En couverture, une version simplifiée mais à l’emprise géographique élargie permet de situer en un clin d’oeil le chemin parcouru par Mahmoud Traoré de septembre 2002 à février 2006, entre Dakar et Séville. À l’intérieur du premier rabat, et en utilisant le même fond de carte, une carte plus détaillée informe le lecteur des modes de transport de Mahmoud (bus, taxibrousse, marche, 4×4…), des accrochages survenus au fil du voyage et du temps passé à chaque étape, sous forme de cercles noirs concentriques – sur le rabat, la légende apporte les habituelles clés de lecture. Une troisième carte, réalisée par le camarade David Mateos Escobar (du collectif Géographiques) et Sébastien Raimondi, éditeur de l’ouvrage, se focalise sur la zone du Rif, au nord du Maroc, où Mahmoud a passé quasiment la moitié de son voyage.

Dem ak xabaar (5)

J’ai choisi d’utiliser un fond de carte dessiné à la main, déposé dans le domaine public et disponible sur Shaded Relief Archive. Fruit de l’effort de Tom Patterson et Bernhard Jenny, deux États-Uniens  férus de cartographie, ce site propose au téléchargement un certain nombre de fonds de carte dessinés à la main, en noir et blanc ou en couleur. C’est une véritable mine d’or, et l’histoire de chaque fond de carte tient parfois du roman. Celui-ci par exemple : dessiné à l’origine par un artiste nommé Kenneth Townsend pour une société états-unienne de cartographie au début des années 1990, il a transité de société en société, au hasard des dépôts de bilan et des rachats, avant d’être « sauvé », cédé à la Bibliothèque du Congrès et scanné par Shaded Relief Archive au passage.

Dem ak xabaar (4)

La projection azimutale équivalente de Lambert, choisie pour cette carte, est centrée sur l’Afrique (méridien central : 20°E ; latitude d’origine : 0°N ; datum : WGS84). Le continent y apparaît plus gros que s’il s’agissait d’une représentation en coordonnées géographiques.